0624932485       sfl.kinesentiel@gmail.com

La légitimité est souvent liée au regard que mon client pose sur moi et plus particulièrement au résultat qu’il attend de moi. 

S’agit-il donc de se sentir légitime ou d’être jugé comme tel ? Et si tel est le cas, mon sentiment de légitimité va directement dépendre du jugement que l’autre porte sur moi et je risque d’agir avec comme intention celle d’obtenir la validation de l’autre… 

Le sentiment d’illégitimité naît de nos croyances et est lié au besoin de se sentir reconnu… 

Nous avons le droit d’éprouver de la satisfaction lorsque notre travail est apprécié et remercié par autrui. La reconnaissance peut même participer à notre sentiment d’appartenance au groupe (ici confrères thérapeutes) et cela va influer sur notre confiance en nous. 

Alors quand peut-on identifier que cette quête devient un frein dans notre pratique ? A partir du moment où j’identifie cette reconnaissance au sentiment d’exister et d’être aimé :  « si ces personnes reconnaissent ce que je suis, (ou mon travail) cela veut dire que j’ai une certaine « valeur » et que j’existe à leurs yeux”.

Et si vous étiez le seul à pouvoir vous apporter cette reconnaissance : la satisfaction d’avoir bien accompli votre travail vous appartient. Ensuite, si d’autres le partagent, vous remercient, c’est du plus et c’est parfait ! 🙂

Retour vers le haut de page